Ces 5 femmes sénégalaises ont réussi dans les affaires

Elles ont réussi là où encore assez peu de femmes sont présentes et deviennent ainsi des modèles possibles pour les jeunes filles.

Le magazine Jeune Afrique a établi le classement des 50 femmes d’affaires les plus influentes d’Afrique selon l’effectif de l’entreprise, le chiffre d’affaire et l’influence. Voici les femmes sénégalaises qui ressortent de ce classement + 1 autre qui mérite à mon avis aussi sa place de femme influente :

Anta Babacar Ngom Bathily

Directrice générale de la Sedima (entreprise de l’agro-industrie).

Anta Babacar Ngom Bathily a réussi de brillantes études (York University, Paris Dauphine et Sciences Po Paris).

Lors du salon Africa CEO Forum 2017 à Genève, elle obtient à 32 ans le prix de la plus jeune cheffe d’entreprise.

Khady Dior Ndiaye

Directrice générale de Citibank en Côte d’Ivoire pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale.

Elle a également un parcours d’études qui peut servir de modèle aux jeunes filles : Georgetown University, School of Foreign Services à Washington DC et HEC Paris.

Après avoir occupé de nombreux postes à la « Citi » depuis 1997, elle en est la directrice générale depuis 2013.

Marie-Odile Sène Kantoussan

Directrice générale de CGF Bourse.

Depuis 2012, elle tient les rennes de la bourse !

Anna Bâ

Présidente-directrice générale de la société Sipres, spécialisée en promotion immobilière.

Dans son entreprise, 65% des salariés sont… des femmes.

Fatma Samba Diouf Samoura

Au-delà des affaires, permettez-moi d’ajouter cette autre femme sénégalaise influente.

Secrétaire générale de la FIFA (Fédération Internationale de Football Association) depuis 2016.

Après avoir embrassé la carrière de diplomate à l’ONU pendant 21 ans, Fatma Samba Diouf Samoura prend la place de Markus Kattner.